Lancement de COOG 1.14 / COOG 1.14 Announcement



Sortie de Coog 1.14

Les équipes de Coopengo sont fières de vous présenter la version automnale 1.14 de Coog et ses près de 140 nouvelles fonctionnalités.

D’un point de vue métier, les améliorations suivantes ont notamment été apportées sur:

  • La gestion complète du cycle des produits Obsèques (tarification, rachat, mise en réduction, sinistre) avec une mise en production imminente sur un portefeuille conséquent.
  • L’enrichissement de la gestion des Sinistres Prévoyance et particulièrement dans le cadre du Collectif.
  • De nombreuses améliorations sur la gestion des encaissements / décaissements (prélèvement, virement, paiement paybox) ainsi que la mise à jour du réglementaire SEPA avec l’arrêt de la gestion du FRST et le nouveau flux 5 pour la mobilité bancaire entrant en vigueur en février 2018.
  • Un module Analytics avec une interface native vers Pentaho, logiciel de BI Open Source, permettant de construire un datawarehouse et de mettre en place une chaîne d’analyse



En accord total avec notre philosophie, un des objectifs principaux de Coog 1.14 était de réduire davantage le temps de Set-up de l’application, et donc son coût de mise en oeuvre.

Ceci a été rendu possible en activant plusieurs leviers :

  • La livraison par défaut d’un maximum de paramétrages identifiés comme étant souvent identiques d’un contexte à un autre.
  • Une application web proposée en amont de l’installation pour permettre de sélectionner simplement les modules en répondant à une série de questions.
  • Les habilitations ont également été revues pour proposer nativement des groupes plus cohérents d’un point de vue métier.
  • Toutes les actions nécessaires au paramétrage ont été regroupées et ordonnées pour guider le paramétreur lors de l’initialisation de l’environnement.

Avec un nombre d’utilisateurs en constante augmentation, les retours du terrain nous permettent d’améliorer de façon continue l’ergonomie de l’application. Ces remontées contribuent également à identifier des éventuels goulets d’étranglement et des axes d’amélioration sur les performances. Notamment, le moteur de processus a été retravaillé pour réduire fortement le temps de chargement initial et le passage d’une étape à une autre, ce qui est d’autant plus visible dans le cas de processus avec de nombreuses étapes. Avec le même objectif de productivité, il est maintenant possible de lancer une impression (traitement asynchrone) en tâche de fond suite à un événement (activation d’un contrat, avenant, …) sans que le gestionnaire soit bloqué. Les batchs quant à eux ont également été améliorés pour mieux traiter les générations de quittances et des bandes de prélèvement dans des contextes de gros volumes.

Pour ce qui est du packaging et de la maintenance, de gros chantiers ont été menés pour encore plus d’automatisation:

  • Inclure la documentation de Coog dans l’image Docker et la servir sous forme de pages Web accessibles depuis le client
  • Renforcer les tests (exécutés sur chaque correctif et pour chaque version en maintenance)
  • Mise à disposition systématique des versions de maintenance de Coog sur Docker Hub
  • Génération et diffusion du bordereau de livraison pour chaque version de maintenance

Quant à l’exploitation, notre outil de déploiement standard Coog-Admin s’est enrichi de plusieurs nouvelles fonctionnalités :

  • Le build se fait via ce module qui concentre toutes les opération d’exploitation sur un outil unique
  • Une meilleure intégration des composants Web pour plus de cohérence (tout le traffic HTTP passe par Nginx et dispatche des services via URL)
  • Une meilleure gestion des batchs et des routines de maintenance (configuration via cron, envoi de mail, backup des données et de la GED)
  • Enfin, la sécurité a été renforcée avec le support du SSL sur les points d’entrée HTTP. L’enregistrement à letsencrypt se fait nativement.

Coog-API

Ce composant majeur de Coog, lancé à la version 1.12, a eu aussi son lot de nouveautés pour la version 1.14.

Les fondations techniques et l’outillage interne ont été mis à jour pour rester à la pointe de ce qui existe actuellement sur le marché (à l’image de l’écosystème web). La mise à jour vers Nodejs 8 a permis de profiter du nouveau paradigme de synchronisation (async/await)

Fonctionnellement, les points d’entrée de recherche / consultation ont été étendus et renforcés pour notamment :

  • Développer les champs de type relation lors de la recherche
  • Supporter les opérateurs de comparaison
  • Supporter les critères de recherche de type date
  • Supporter les conditions de type tableau de données
  • Supporter les conditions de type intervalle

Ceci renforce API en tant que point d’accès privilégié de Coog et lui a déjà permis de remporter de nouvelles références client.

Sur l’étendue du périmètre métier

  • Les points d’entrée de tarification ont été encore plus généralisés (support de toutes les lignes métier de Coog) ce qui a permis la maturation de coog-app (détails plus bas)
  • Les points d’entrée de souscription supportent désormais tous les éléments du contrat (tarif, moyens de paiement, etc). Ils sont aujourd’hui le canal principal de souscription automatisé (flux depuis front tiers, migrations, etc)

Sur le marché, on parle de “Insurance as a service” comme une nouvelle tendance. Dans Coog, cela est désormais une réalité :

  • Des bases solides et matures
  • Des référence en production (avec des milliers d’appels / jour)
  • Un périmètre fonctionnel en évolution

Coog-App

Coog-App est une application web de type SPA qui accompagne Coog et qui a pour vocation de faciliter / rendre plus ergonomique les processus les plus courants de l’assurance.

Pour la version 1.14, Coog-App a profité d’une revue d’architecture pour

  • Rendre générique les composants des formulaires (UX cohérente)
  • Généraliser l’internationalisation (multilingue)
  • Renforcement du pattern MVC (Backbone) permettant ainsi la surcharge du comportement des processus

Cette revue a profité au processus de tarification qui a vu son périmètre s’étendre aux lignes métiers de Coog (notamment l’emprunteur) avec Adaptation automatique au paramétrage (tarifs, données dynamiques)

  • Mapping sur les états du workflow (transformation en devis, activation, etc.)
  • Support de cas plus complexes (multi-assuré, multi-prêt, etc.)

Ceci nous a permis d’atteindre notre objectif premier : une souscription 100% en ligne

  • Tarification et comparaison des offres (packages, garanties)
  • Transformation en devis / offre
  • Transformation en projet de contrat
  • Génération des pièces (notamment mandat SEPA)
  • Signature électronique
  • Activation du contrat et génération des CP/Certificat d’assurance (avec envoi de mail)



Liste de l’ensemble des nouveautés de cette version : release note


Coog 1.14 Announcement

The Coopengo teams are proud to present the autumn version 1.14 of Coog and its nearly 140 new features.

From a business perspective, the following improvements have been made:

  • Complete management of the funeral product life cycle (pricing, buy-back, reduction, claim) going very soon in production for a large portfolio.
  • An empowered management of the claims for disability group products.
  • Numerous improvements on the management of incoming / outgoing payments (direct debit, transfer, paybox payment) as well as the update of the SEPA regulation with the cessation of the FRST management and the new flow 5 for the banking mobility entering into force in February 2018.
  • An analytics module with a native interface to Pentaho, Open Source BI software, in order to be able to build a datawarehouse and to set-up a chain of analysis.



In total agreement with our philosophy, one of the main objectives of Coog 1.14 was to further reduce the Set-up time of the application, and therefore its implementation cost.

This has been made possible by activating several levers :

  • The default delivery of a maximum of settings identified as often identical from one context to another.
  • A web application proposed upstream of the configuration to allow to simply select the modules to install by answering a series of questions.
  • Authorisation have also been revised to offer natively more coherent groups from a business perspective.
  • All the necessary actions for setting Coog were grouped together and rationalised to guide the user during the initialization of the environment.

With a constantly increasing number of users, feedback from the field allows us to continuously improve the UX/UI of the application. These suggestions also help to identify potential bottlenecks and areas for improvement in terms of performance. In particular, the process engine has been reworked to greatly reduce the initial loading time and the transition from one step to another, which is even more visible in the case of processes with many steps. With the same goal of productivity in mind, it is now possible to launch a background print after an event (activation of a contract, endorsement, …) without blocking the user. Batches have also been improved to better handle the generation of receipts and sampling strips in high volume contexts.

In terms of packaging and maintenance, major projects were conducted for even more automation:

  • Include the Coog documentation in the Docker image and serve it as web pages that are accessible from the client
  • Reinforce tests (performed on each fix and each version under maintenance)
  • Systematic release of Coog maintenance releases on Docker Hub
  • Generation and distribution of the delivery slip for each maintenance version

As for operations, our standard Coog-Admin deployment tool has been enriched with several new features:

  • The build is done via this module which concentrates all the exploitation operations on a single tool
  • Better integration of web components for more consistency (all HTTP traffic goes through Nginx and dispatches services via URL)
  • Better batch management and maintenance routines (configuration via cron, sending mail, data backup and GED)
  • Finally, security has been enhanced with SSL support on HTTP entry points. The recording at letsencrypt is done natively.

Coog-API

This major component of Coog, launched in version 1.12, also had its share of new features for version 1.14.

The technical foundations and internal tools have been updated to stay at the forefront of what currently exists on the market (like the web ecosystem). The update to Nodejs 8 made it possible to take advantage of the new synchronization paradigm (async / await)

Functionally, the search / consultation entry points have been expanded and strengthened to:

  • Develop relationship fields when searching
  • Support comparison operators
  • Support date-type search criteria
  • Support data array type conditions
  • Support interval type conditions

This strengthens API as a privileged access point for Coog and has already enabled it to gain new customer credentials.

On the business scope

  • The pricing entry points were even more generalized (support for all Coog business lines) which allowed the maturation of coog-app (details below)
  • The subscription entry points now support all the elements of the contract (price, means of payment, etc.). They are today the main channel of automated subscription (flow from third front, migrations, etc.)

On the market, we talk about “Insurance as a service” as a new trend. In Coog, this is now a reality:

  • Solid and mature foundations
  • References in production (with thousands of calls / day)
  • An evolving functional perimeter

Coog-App

Coog-App is a SPA web application that accompanies Coog and aims to facilitate / ergonomize the most common processes of insurance.

For v1.14, Coog-App took advantage of an architectural review to

  • Make forms components generic (UX consistent)
  • Generalize internationalization (multilingual)
  • Reinforce the MVC pattern (Backbone) thus allowing the overload of the behavior of the processes

This review benefited the pricing process which saw its scope extended to Coog’s business lines (particularly the borrower) with

  • Automatic adaptation to the parameters (quotes, dynamic data)
  • Mapping on workflow states (transformation to quote, activation, etc.)
  • Support more complex cases (multi-insured, multi-loan, etc.)

This allowed us to reach our primary goal: a 100% online subscription

  • Pricing and comparison of offers (packages, guarantees)
  • Transformation into quote / offer
  • Transformation into draft contract
  • Generation of parts (including SEPA mandate)
  • Electronic signature
  • Activation of the contract and generation of CP / Certificate of Insurance (with sending of mail)



The full changes list: release note